Aina Alegre, les 18 et 19 mars au Musée dauphinois​

Dès ses premières créations, Aina Alegre a envisagé son art comme un moyen de réinventer le corps et la scène, comme un laboratoire physique à la croisée des disciplines, questionnant les rituels et représentations sociales. Si différents soient-ils, ses spectacles sont traversés …

Pour en savoir plus cliquez sur ce lien

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.