Ce jeudi l’Antenne Matheysine de l’Université Inter-Age du Dauphiné organisait une conférence au théâtre

Anne Marie Naud a exhumé d’une malle familiale, des lettres changées de 1914 à 1919 par une famille alsacienne, tantôt rédigées en allemand , tantôt en français , et quelques fois en patois vosgien.

Eugène Durand enrôlé dans l’armée allemande, l’Alsace était allemande depuis 1870, a eu des échanges épistolaires avec sa famille tout au long des cinq années de pérégrinations tout autour de l’Europe. Ces échanges relatant leur vie étaient soumis à une censure draconienne de la part des autorités.

Avec des photos, souvent prisent par Eugène, et des cartes postales Anne Marie Naud a tenu les spectateur en haleine pendant plus de deux heures.

B Leterrier

Il s’agira de la correspondance entre les membres d’une famille entre 1914 et 1919 : cartes postales et photographies pour maintenir le lien entre parents et enfants pendant une absence contrainte aussi longue.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.