Champollion et Young, une rivalité franco-anglaise dans l’aventure du déchiffrement des hiéroglyphes ?

Conférence de l’AGO en partenariat avec l’UIAD :  » Champollion et Young, une rivalité franco-anglaise dans l’aventure du déchiffrement des hiéroglyphes ? « 

Le mardi 08 Novembre 2022 à 18h00 précise, à l’Hôtel Belmont, siège de l’UIAD, salle B005 (rez de chaussée), 2 square de Belmont 38000 Grenoble (parking Philippeville)

Karine Madrigal, égyptologue, professeure de civilisation égyptienne à l’UIAD, chargée de l’inventaire et de l’étude des archives Champollion.

L’expédition militaire du général Bonaparte en Egypte (1798) est une catastrophe. Par contre, la commission des sciences et des arts composée de 167 savants, qui l’accompagne réalise une description complète de l’Egypte avec des planches en couleur qui font rêver le monde entier. Mais les hiéroglyphes, l’écriture de cette civilisation oubliée, enfouie dans les sables, reste un mystère.

En septembre 1822, Jean-François Champollion « tient son affaire » ! et présente au monde savant sa méthode de déchiffrement connue sous le nom de Lettre à M. Dacier. La lecture de sa méthode, en séance publique à l’Académie royale des inscriptions et belles lettres de Paris, est faite en présence de Thomas Young de passage à Paris.

Quelles étaient les relations entre Champollion et Young ? Y avait-il une rivalité entre le savant français et le savant anglais ? Quels ont été les apports de Thomas Young dans le processus du déchiffrement ? Et quelle a été sa réaction au moment du déchiffrement par Champollion ?

La conférence se propose de revenir sur la rivalité franco-anglaise qui conduira à la prise de la pierre de Rosette, objet majeur car l’une des clés du déchiffrement. Elle esquissera le parcours des deux protagonistes en mettant en parallèle les recherches menées sur les systèmes graphiques des anciens Égyptiens. Ces éléments permettront de mieux cerner les rapports qu’entretenaient les deux hommes durant la course au déchiffrement puis après le déchiffrement en 1822.

Cela permettra de montrer, grâce à la reprise de la documentation à sa source, que tout n’est pas aussi tranché que ce que l’on a pu en dire et de nuancer cette rivalité tant décrite par de nombreux auteurs.

Retrouvez en replay le documentaire ARTE « Dans le secret des hiéroglyphes » conseillère scientifique Karine Madrigal, diffusé le 08/10/2022.

Cliquez sur le lien: https://www.arte.tv/fr/videos/104380-000-A/dans-le-secret-des-hieroglyphes/

 

Philippe With   AGO/UIAD

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.