Conférence à l’UIAD de la Mure

Un groupe d’un trentaine de personnes du l’Université Inter Âge qui suit les cours de géographie a eu droit à une conférence intitulée « Géohistoire des frontières sahariennes ».

C’est Laurent Gagnol, maître de conférences en géographie à l’Université d’Artois et passionné par cette région où il a fait de long séjours qui a présenté l’évolution de cette partie du monde.

Le Sahara, cette immense étendue de sables a par le passé connu un régime précolonial sous domination du nomadisme caravanier touareg et structuré à partir des puits-frontières. Ensuite les régimes coloniaux français et anglais ont imposé des frontières tirées au cordeau, ne tenant pas compte des disparités des peuples.
Actuellement le renforcement d’une conception sécuritaire des frontières se généralise et les états construisent sur des distances phénoménales des murs de sable à leurs frontières. Le plus vaste désert au monde n’est pas ou n’est plus cet espace lisse et sans bornes de l’imaginaire occidental.
La conférence du jeune chercheur a éclairé la quarantaine de personnes présentes et mis en lumières des phénomènes peu relatés dans les médias.

Bernard Leterrier

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.