Le saviez-vous ? Parmi les nombreux cours proposés par l’UIAD, vous pouvez découvrir les origines et l’évolution de l’homme.

Jean-Jacques Millet a démarré un premier cycle de cet enseignement il y a 4 ans, qui a captivé de nombreux adhérents.  A la demande de ceux-ci, une 5eme année permettra d’approfondir les connaissances en lien avec la ligne directrice de départ.

Les échanges sont nombreux pendant les cours et JJ Millet illustre ses cours par une collection de moulages d’homininés fossiles (mais aussi des poissons…). En outre, trois sorties sont prévues chaque année pour illustrer des apprentissages pluridisciplinaires autour de l’origine et l’évolution de l’homme. On s’interroge sur les faits : sur quoi repose le récit scientifique.

En première année, l’étude des fossiles permet de retracer l’histoire de notre corps, des premières cellules aux différentes étapes de construction du squelette de l’homme.

Au cours de la 2eme année, on s’interroge sur les manières de considérer l’homme dans une approche biologique, écologique et philosophique, et surtout à travers les études des primatologues. On construit les bases sur lesquelles étudier l’évolution de l’homme selon diverses perspectives.

Les années suivantes abordent l’histoire de l’homme dans le sens chronologique, époque après époque, grâce aux apports de l’archéologie notamment. Les relations entre le peuplement, le climat et l’environnement aboutissent à une grande diversité de l’humanité. Enfin, est abordé le peuplement des différents continents par l’homme moderne.

Après des études de géologie à Grenoble, JJ Millet a poursuivi des études en paléontologie puis effectué sa thèse au Muséum d’Histoire Naturelle à Paris. Il est chargé de cours à l’Université de Grenoble depuis 2004 dans différents modules transdisciplinaires tels que la géologie, l’anthropologie, la paléontologie, la préhistoire…

Il a en projet un séminaire pour une « 6eme année » qui s’appuierait sur les apports d’autres chercheurs. Il participe aux conférences des amis du muséum d’histoire naturelle, entre autres.

Depuis le premier confinement, les élèves suivent assidument les cours par zoom. Pour capter leur attention, l’esthétique du diaporama comme support des échanges a été entièrement repensée avec une grande attention portée à la formulation et plus d’exemples pour nourrir le cours. Les visites prévues ont été faites sous la forme d’une balade virtuelle (à la grotte Chauvet par exemple).

JJ Millet note que ces apprentissages touchent à tous les domaines de notre vie. Ils nous permettent de prendre du recul avec notre passé, de nous considérer avec d’avantage d’empathie.

Pour plus de renseignements sur le programme, cliquez sur la plaquette

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.