Nouveau théâtre : Les Voix Fugitives

L’équipe du Nouveau Théâtre Sainte-Marie-d’en-bas (ou NTSMB pour les intimes) vous propose toute l’année des spectacles en tout genre, issus de son projet phare « L’île de la pensée », qui célèbre « les racines d’ailleurs des gens d’ici » !

Les Voix Fugitives

Mercredi 10 octobre – 20h

Spectacle construit à partir d’extraits des romans d’Alfons Cervera, Les voix fugitives est une lecture théâtralisée à deux voix et à deux langues, celles de l’auteur et de son traducteur, mise en scène, en images et en musique.

Durée : 1h

Participation libre / Réservation au 04 76 42 86 11

 

 

Alfons Cervera, poète, romancier, journaliste, est aujourd’hui l’un des écrivains les plus emblématiques de ce que l’on appelle en Espagne la « littérature de la mémoire ». Dans le cycle romanesque qu’il a consacré au sujet de la guerre civile et de l’après-guerre, il s’attache, à travers une écriture profondément poétique, à la récupération de la mémoire des vaincus et à combattre le pacte de l’oubli. Certains de ses romans ont été traduits en français par Georges Tyras notamment MaquisLa nuit immobileCes vies-là et Un autre monde à paraître en octobre 2018 aux éditions La Contre-allée.

Alfons Cervera sera également à la librairie La Dérive le 09 octobre pour présenter son nouveau roman, Un autre monde (éditions La Contre Allée). 

Geoges Tyras, professeur émérite de langue et littérature espagnoles contemporaines et chercheur à l’Université Grenoble Alpes,  Georges Tyras est l’un des artisans de la diffusion en France du roman noir espagnol. Il a traduit de nombreux textes de Manuel Vázquez Montalbán et est à présent le traducteur attitré d’Alfons Cervera, dont le prochain roman, Un autre monde, paraît aux éditions de La Contre Allée début octobre 2018.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.