Participez à l’étude sur l’impact psychologique de la pandémie de Covid-19

Chères et chers amis membres de l’UIAD,

Le LabSanté a été informé d’une étude lancée par le Professeur Graziani de l’Université de Nîmes.

Vous trouverez ci dessous un bref descriptif et le lien qui vous permettra de participer.

L’étude nous paraît sérieuse et utile et nous la proposons à votre participation volontaire et bénévole.

Étude sur l’impact psychologique de la pandémie de Covid-19 et de la situation de confinement en France
Nous réalisons une étude de l’impact du confinement sur la santé mentale.
Cette période étant inédite et chacun·e d’entre nous y étant confronté·e, il est primordial d’évaluer et comprendre le retentissement et les répercussions de la pandémie et du confinement sur nos vies. L’objectif est de mieux comprendre ce qui se passe pendant cette période, mais également de préparer l’après pandémie dont les répercussions sur la santé mentale risquent d’être longues à cicatriser.
Aujourd’hui, 2300 personnes ont déjà rempli le questionnaire et nous espérons attendre les 4000 participants dans les deux semaines à venir. Les participants qui l’acceptent seront réévalués dans quelques semaines.
Nous espérons pouvoir compter sur votre soutien en diffusant le plus largement possible l’appel à participer à cette étude.
Voici le lien pour y participer
Si vous souhaitez prendre contact avec l’équipe au sujet de l’étude, vous pouvez nous envoyer un e-mail à l’adresse suivante : etudecovid19@protonmail.com 
Merci !
Pierluigi Graziani (Professeur des Universités), Jonathan del Monte (MCU) et Océane Rocher (chargée de recherche), Université de Nîmes et Laboratoire de Psychologie Sociale, UR849, Aix-Marseille Université.

Amitiés à toutes et tous,

François Kuentz pour le LabSanté de l’UIAD

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.