Séminaire de la MSH Alpes

La MSH-Alpes vous informe de la prochaine séance du séminaire « Enquêter sur et avec le genre : une discussion interdisciplinaire » organisé par la MSH-Alpes en partenariat avec l’Institut du genre, les laboratoires IPhiG, LARHRA, LUHCIE, PACTE et la Mission Égalité de l’UGA, coordonné par Naïma Ghermani et Marlène Jouan.
Jeudi 19 mai 2022 à 17h30

Genre et histoire de l’art : penser l’art et le politique

Avec Émilie BLANC
Comme outil critique, le genre est mobilisé pour analyser le caractère social des distinctions fondées sur le sexe opérant des relations de pouvoir. Durant cette intervention, nous nous interrogerons sur ce que le genre fait à l’histoire de l’art en confrontant la discipline aux problématiques de la construction des savoirs. Nous discuterons de travaux d’historien.es de l’art, de commissaires d’exposition et d’artistes, qui, depuis les années 1970, renouvellent profondément la discipline, en questionnant ses fondements, son écriture et ses méthodes, en réévaluant des pratiques artistiques minorisées, en étudiant les conditions de création et les critères de reconnaissance ainsi que les enjeux des systèmes de représentations. Ces recherches soulignent comment l’histoire de l’art participe de la production du genre, le canon reflétant une idéologie qui perpétue une vision de l’art limitée à des perceptions partielles – notamment patriarcales et eurocentrées -, tout en se considérant universelle. En parallèle, j’évoquerai comment ces travaux informent mes propres pratiques, notamment dans l’articulation de l’art et du politique.

ATER en histoire de l’art contemporain à l’Université Lumière Lyon 2, Émilie Blanc travaille principalement sur les relations entre art et politique.
Lauréate de la bourse postdoctorale de recherche 2018-2019 de la Terra Foundation for American Art à l’Institut national d’histoire de l’art (INHA), elle a soutenu en 2017 à l’université Rennes 2 sa thèse, « Art Power : tactiques artistiques et politiques de l’identité en Californie, 1966-1990« , récompensée par le deuxième prix de thèse du GIS – Institut du Genre. En 2020, elle a codirigé l’anthologie Constellations subjectives : pour une histoire féministe de l’art (Éditions iXe).
En pratique
Public : À destination des enseignant·es – chercheur·es (en SHS mais également en sciences), des masterant·es, des doctorant·es et du public non académique intéressé par ces questions.

Format hybride : en présentiel à la MSH-Alpes et en visioconférence | sans inscription.

Les informations et le lien de connexion concernant cette séance sont disponibles ici : https://www.msh-alpes.fr/actualites/genre-et-histoire-art-penser-art-et-politique

Laurence Raphaël

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.