Au revoir Jean, nous ne t’oublierons pas!

Michel Joumard rend hommage à son ami Jean BLANC

Jean nous a quittés le 3 mai 2021 à près de 80 ans. Ses obsèques ont eu lieu le 10 mai.

L’UIAD a perdu un fondateur de l’association mais surtout un ami apprécié de tous.

C’est en l’an 2000 qu’il a commencé à s’intéresser aux balbutiements de la formation en informatique à l’UIAD.

Lorsque je l’ai rencontré lors de ma première visite à l’association, il m’a proposé de travailler avec lui et nous avons entamé une collaboration qui a duré 20 ans.

Nous avons démarré ensemble l’activité dans un petit local provisoire et, projet après projet, Jean a créé une activité majeure dans l’UIAD : le département TIC (Traitement de l’information et de la Communication).

Jean avait toujours un temps d’avance. Dès son arrivée il avait déjà une vision juste de l’avenir : créer au sein de l’association une activité importante dans le domaine de l’informatique et de ses applications, former aux logiciels de traitement numériques des photos et des films, plus récemment former à la réalisation d’objets à l’aide d’imprimantes 3D…

Son dernier projet – décortiquer des logiciels de composition de musique et apporter des outils de traitement du son pour aider les adhérents à sonoriser leurs diaporamas et films – sera repris à la rentrée.

Avec 60 formateurs, tous bénévoles, pour assurer 62 cours au service de 800 participants chaque année, le département TIC a pris de l’ampleur !

Pour arriver à un tel résultat, Jean avait des qualités exceptionnelles, au niveau du management en particulier, une capacité à créer en équipe, mais surtout à faire réussir l’équipe sur la base de la confiance. Il mettait son expérience de formateur de professeurs de collège (dans le cadre des nouveaux programmes de technologie) au service de l’UIAD. Très discret, il ne se mettait pas en avant mais avait cette faculté de faire réussir les autres : formateurs du TIC, professeurs et participants aux cours.

Amateur de voile et skipper reconnu, il était autant capable d’embarquer un groupe sur des voiliers pour découvrir de nouveaux horizons, que de développer des formations.

Le départ de Jean est une dure épreuve, mais son départ ne laissera pas un vide à l’UIAD, car tous ceux qui l’ont connu, et en particulier les formateurs du TIC, ont à cœur de poursuivre son œuvre. Il restera un modèle d’animateur exceptionnel.

Un recueil des témoignages pour compenser l’absence de registres à la cérémonie, du fait des règles sanitaires, a été constitué et sera offert à la famille. Tous ceux qui le souhaitent peuvent envoyer leurs mots à Philippe Bonnaterre (p.bonnaterre@uiad.fr). A la rentrée une salle de cours portera le nom de Jean Blanc.

 

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. Boutarin dit :

    Bravo pour ce très bel hommage auquel je m associé pleinement
    Anne

  2. Thomasson Jean dit :

    Très bel hommage à celui qui par son humanité et sa grande écoute nous beaucoup appris .
    jean T

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.