Les émotions cachées des plantes

Les plantes sont dotées d’intelligence, de sensibilité, voire d’une forme de télépathie. Aussi merveilleuses soient-elles, toutes les révélations contenues dans ce livre sont le fruit d’observations et d’expériences scientifiques ».

 

Commençons par relativiser ce commentaire quelque peu exagéré du « prière d’insérer ».
Toutes les informations contenues dans cet ouvrage ne sont pas autant de révélations. Nombre d’entre elles ont en effet déjà été exposées dans des essais relatifs à la vie des plantes, ce dont l’auteur fait d’ailleurs mention en toute honnêteté. Et certaines d’entre elles relèvent de l’anecdote sans aucune caution scientifique pour les valider.

Néanmoins on peut reconnaître à Didier Van Cauwelaert le talent de nous emmener avec lui dans un univers merveilleux où les plantes semblent effectivement dotées de conscience, d’intelligence, de sensibilité, d’empathie et d’une forme étonnante de relation affective aux autres formes de vie, humains compris.
Les expériences scientifiques présentées attestent de la réalité de ces phénomènes que la majorité des esprits cartésiens en charge de la pensée dominante peine à accepter, voire souvent dénigre comme irrationnels, fantaisistes, voire truqués.
Et de fait les explications manquent encore pour rendre compte de ces observations qui dépassent notre compréhension.
Sans pour autant adopter la position de l’auteur qui leur accorde, sans hésitation, des idées et des sentiments fortement teintées d’anthropomorphisme, il apparaît évident que les travaux récents, ou plus anciens mais aujourd’hui pris en considération, sur le comportement des plantes laisse entrevoir un domaine de recherche susceptible de largement remettre en cause notre vision des lois de la nature. Avec des conséquences difficiles à anticiper sur la perception de notre place dans le monde.
Une passionnante plongée dans une dimension insoupçonnée du monde où nous vivons sans nous rendre compte de la richesse et de l’originalité des relations qui se tissent autour de nous entre les différentes formes de vie.

Philippe Buchy

Didier Van Cauwelaert : Les émotions cachées des plantes, Plon, 2018 , 276p.

 

 

 

 

 

 

 

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.