Les industries perdues de Vizille

Pour sa conférence mensuelle au théâtre de La Mure, l’antenne matheysine de l’Université Inter-Âge du Dauphiné (UIAD) a reçu ce jeudi après-midi,

Denis Bellon, président des Amis de l’Histoire du Pays Vizillois, qui a fait revivre ce passé encore proche et pourtant presque oublié.

Grace à sa position sur la route de l’Italie, Vizille a connu un essor important dès la révolution industrielle. La main d’œuvre abondante des alentours et la force de l’eau des torrents alimentant la Romanche ont aussi contribué à l’implantation d’usines de tissage et papeterie. Au début du XXe siècle, Vizille était l’une des plus grandes cités industrielles des Alpes. Un siècle après, il n’en reste quasiment plus rien.

Denis Bellon a fait découvrir aux 90 personnes présentes, quelles étaient ces industries de grande qualité qui ont fait vivre tout un territoire pendant une centaine d’années.

Bernard Leterrier

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.