Né d’aucune femme

 

« Mon père, on va bientôt vous demander de bénir le corps d’une femme à l’asile.
— Et alors, qu’y-a-t-il d’extraordinaire à cela ? demandai-je.
— Sous sa robe, c’est là que je les ai cachés.
— De quoi parlez-vous ?
— Les cahiers… Ceux de Rose. »

Ainsi sortent de l’ombre les cahiers de Rose, ceux dans lesquels elle a raconté son histoire…

 

 

Ce livre n’est pas très récent mais je l’ai découvert lors du « Printemps du livre 2020 »

Il a obtenu beaucoup de prix en 2019: prix des lectrices « ELLE », prix Babelio, prix des libraires.

 

« L’histoire de Rose nous est racontée dans de petits cahiers écrits de sa main, des cahiers qu’un narrateur, au début du livre, a récupérés dans un asile d’aliénés, et qui formeront l’axe principal du récit, secondés par d’autres points de vue, en particulier celui du père de Rose, Onésime, de sa mère, mais aussi celui d’Edmond, qui pourrait peut-être sauver Rose. Bouysse convie son lecteur à une inéluctable descente aux enfers, et s’il parvient à nous tenir en haleine, pour ne pas dire en apnée, c’est grâce à la précision de sa langue, apte à réinventer les sensations et recréer les visions sans aucune des facilités dont sont coutumiers bien des romanciers. » Le Monde

 

Franck Bouysse est un écrivain français, auteur de romans policiers.

Après des études de biologie, il s’installe à Limoges pour enseigner. Professeur dans un lycée technique, il se lance en 2004 dans l’écriture avec la publication du roman, « La paix du désespoir », dans lequel il s’attache déjà à la psychologie de ses personnages.

Il récidive quelques années plus tard, en 2007, avec son premier roman noir « L’entomologiste » qui est publié chez un éditeur limougeaud Lucien Souny.

 

« Né d’aucune femme  » est disponible en numérique sur la numothèque de Grenoble

MC Escoffier

 

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.