Une adhérente raconte les débuts de l’UIAD

J’ai rencontré Jeanine Chartier chez elle et elle m’a raconté la naissance de l’UIAD, il y a maintenant 43 ans.

Elle travaillait à la ville de Grenoble, en tant qu’animatrice culturelle du CCAS (Centre Communal d’Action Sociale) au service des personnes âgées :

« Sous le mandat du maire Mr Dubedout, le Docteur Hugonot, médecin hospitalier, et le professeur Philibert, professeur de philosophie à Sciences Po, ont créé le centre pluridisciplinaire de gérontologie. Dans le cadre de mon travail, j’y ai participé et avec les fondateurs du centre, nous avons réfléchi à la création d’une structure complémentaire aux clubs de personnes âgées. Dans la mouvance des associations en faveur de la culture populaire nées après la guerre, nous avons créé une université sur le modèle de celle de Caen, la première ville à lancer l’université du troisième âge. En liaison avec l’université à sa création, la structure grenobloise s’est ensuite constituée en association. Elle a par la suite pris le nom d’Inter Age ».

Une fois retraitée, Jeanine Chartier a tout naturellement assidûment fréquenté l’UIAD. Elle a suivi pendant de nombreuses années les cours d’espagnol d’Inès Ruiz, et d’histoire de l’art dispensés par Pierre Mollard, enseignants toujours en activité au sein de l’association. Elle suit actuellement les cours d’histoire des idées de Jacques Mondin.

Par ailleurs, elle anime chez elle un groupe de lecture et participe à des séances de lecture à voix haute auprès des écoles et des clubs du troisième âge, prend des cours de dessin au Musée de Grenoble, et a longtemps fait partie d’Amnesty International.

Originaire de Grenoble, après des études à Lyon, elle est revenue y vivre avec son mari, sculpteur et artiste peintre. Ses trois enfants, cinq petits-enfants et bientôt neuf arrière-petits-enfants habitent à proximité. Grande amatrice de randonnée et de ski, elle a bien profité des montagnes du Dauphiné. Maintenant elle marche, mais craint les escaliers…

Passionnée de voyages, elle a parcouru le monde sac au dos et ses dernières années effectué des voyages culturels avec l’un ou l’autre de ses petits-enfants.

Merci Jeanine pour votre énergie : bientôt 97 ans, une belle vie bien remplie et une invitation à bien vieillir !

Thésie Fontaine

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.