Visio-conférence « effets de la pandémie sur l’accès aux droits et aux soins en France »

Dans le cadre du cycle de webinaires Les sciences à l’épreuve des crises sanitaires et environnementales organisé par le Réseau national des MSH (RnMSH) et faisant partie du plus ample dispositif de coordination nationale HS3PE-Crises, la MSH-Alpes est heureuse de vous inviter à participer au prochain webinaire :

Odenore : Effets de la pandémie sur l’accès aux droits et aux soins en France
 
Lundi 26 avril (de 12h15 à 13h15)
avec
Héléna Revil, chercheuse en science politique, Université Grenoble Alpes, et responsable scientifique de l’Odenore, laboratoire de Sciences Sociales PACTE
Antoine Rode, chargé de recherche en sociologie, Université Grenoble Alpes, Odenore, laboratoire de Sciences Sociales PACTE
Modération : Naïma Ghermani, maîtresse de conférences en histoire moderne, Université Grenoble Alpes, directrice adjointe de la MSH-Alpes.
Deux études ont été réalisées par l’Observatoire des non-recours aux droits et services (Odenore) : une en population générale pour appréhender le renoncement à des soins non directement liés à la Covid durant le premier confinement ; une auprès des intervenants du monde sanitaire et social pour saisir les effets de la crise de la Covid sur les conditions de l’accès aux soins et aux droits sociaux dans notre pays. Après être revenus sur les méthodologies et les données collectées dans le cadre de ces travaux, nous nous attarderons en particulier sur les résultats de l’étude menée en population générale sur le renoncement aux soins. Nous montrerons que certaines populations – notamment précaires et atteintes de pathologies chroniques – ont été davantage concernées par la non-réalisation de soins dont elles avaient besoin pendant le premier confinement et que ces situations relèvent à la fois de la non-réception (des personnes ont adressé des demandes qui n’ont pas pu être prises en charge) et de la non-demande (des personnes ont décidé de ne pas demander certains soins par crainte de la contamination, pour ne pas surcharger le système de santé…). Nous verrons qu’en fonction des types de soins pris en compte la proportion de ces situations n’est pas identique. Enfin, partant des témoignages collectés auprès d’intervenants du monde social et de la santé, nous apporterons des éclairages complémentaires sur la nature des non-recours aux soins et, plus globalement, aux droits sociaux, et sur quelques-uns des rôles endossés par les intervenants de terrain pour préserver l’accès et le maintien dans les droits, dans un contexte de pandémie.
Visioconférence ouverte à tous sans inscription
Date et heure : 26 avril 2021 à 12h15

Laurence Raphaël

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.