Visioconférence de la MSH « Société et souveraineté » le 5 février

La MSH-Alpes est heureuse de vous informer de la prochaine séance du séminaire interdisciplinaire « Société et souveraineté » :
« Le pouvoir souverain, la peine et le corps. Une analyse de la surveillance électronique 25 ans plus tard » avec Jean-Charles Froment, professeur des Universités (Sciences Po Grenoble)
qui se tiendra en visioconférence vendredi 5 février (12h à 14h).
En s’appuyant sur son article « Le pouvoir souverain, la peine et le corps. Eléments pour une philosophie pénale de la surveillance électronique » publié en 1996, soit deux ans avant l’adoption de la loi introduisant le placement sous surveillance électronique en France comme modalité d’exécution de la peine, Jean-Charles Froment propose ici – et après près 25 ans de mise en oeuvre et de diffusion de la surveillance électronique en France et dans le monde – de réévaluer ses hypothèses initiales pour apprécier celles qui se sont vérifiées ou non et celles qu’il n’avait pas identifiées.
En pratique
Séminaire ouvert à toutes et tous (étudiant·es bienvenu·es) sur inscription auprès de : msh-communication@univ-grenoble-alpes.fr
Lors de votre inscription, merci de préciser à quel séminaire vous souhaitez participer (nom du séminaire et date). Les liens de connexion vous seront envoyés après inscription.
Le séminaire « Société et souveraineté » est coordonné par Thomas Boccon-Gibod (IPHIG), Martine Kaluszynski (PACTE) et Odile Tourneux (ENS Lyon, Triangle). Il est organisé en partenariat par la MSH-Alpes, l’IPhiG et PACTE.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.