Alfons Mucha

Sylvie Vincent  Conservatrice en chef du patrimoine,

directrice de la Maison Bergès, Musée de la Houille blanche  nous présente

 

Alfons Mucha, maître de l’Art nouveau et ami de la famille Bergès

Si Aristide Bergès est surtout connu comme « père de la houille blanche et de l’hydroélectricité », un autre aspect de sa personnalité beaucoup moins familier est son intérêt pour l’art ancien et les arts de son époque. L’Art nouveau est ainsi à l’honneur dans sa maison établie à Lancey près de Grenoble, devenue la Maison Bergès, à travers les décors et les papiers peints qui ornent les murs, et de façon plus inattendue, plusieurs œuvres signées Alfons Mucha, artiste de renommée international et ami de la famille. Mucha séjourne à Lancey en 1902 et 1903. Il est alors au fait de sa gloire grâce à ses affiches, dont le style basé sur l’élégance, la préciosité et le raffinement devient bientôt l’incarnation de l’Art nouveau.

La conférence, en lien avec l’exposition « Alfons Mucha et les Bergès : une amitié », qui a été présentée au musée jusqu’au 3 février 2019, retrace cette histoire d’amitié inattendue mais révélatrice des liens étroits entre art et industrie au début du XXe siècle et reviendra sur l’art d’Alfons Mucha.

Nos correspondants à La Mure

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.