Poème

Premier confinement

Bientôt sera finie
La parenthèse désirée
De livres, de culture, d’idées
Qui de force, nous a permis
D’être inventifs, dans l’ennui.

Par nos vrais désirs guidés
Nous avons su créer
Une autre vie par nous-mêmes imaginée.

Puisque sortir est interdit
Puisqu’en masse produire et acheter
Plus n’est requis
Puisque disparaissent
Fumées, CO2, particules
Puisque se font entendre haut
A nouveau signifiants, les chants d’oiseaux

Malgré le chagrin des milliers de vies
A quels dieux sacrifiées ?
Nous, qui devons notre survie
Aux soignants, admirable armée
Courageuse, si peu protégée

Permettons à nos âmes minuscules
Avec la nature, pour un temps délivrée

De respirer.
( Même à la maison)

Marie, Mars 2020.

Auteure : Marie

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.