UIAD Info.02 Mis à jour le 7 avril 2020

Vous aimerez aussi...

5 réponses

  1. audier dit :

    Bo jour
    Merci pour les infos
    Pour le masque oui
    Je connais les limites
    2 faces coton très très fin molleton à l’intérieur et en plus j’ai la chance de posséder du non tissé médical donc une autre couche à l’intérieur ça permet de vider ses tiroirs de tissus et de s’occuper les doigts .
    Merci de ces infos
    Je fais des devoirs peinture avec quelques élèves courageux .
    À bientôt

  2. Bret dit :

    Merci pour cette information fort utile.
    L’inconvénient de ces masques faits maison est qu’il y a une fuite de chaque côté du nez. Les masques chirurgicaux comportent une languette de métal que l’on forme de manière à ce que le tissus plaque bien sur le nez. Peut être qu’ajouter un bout de fil de cuivre ou de fil électrique permettrait de régler ce problème.

    • Alain Marmonier dit :

      La pince de racine du nez est rassurante mais sa réalisation compliquée. Les fermoirs d’aluminium souples que l’on trouve autour de sachets
      alimentaires pourraient se révéler intéressants.

  3. Anne-Marie CORBET dit :

    J’avais pensé aussi à ce système des liens pour sacs de congélation et comme ils sont assez mous, je pensais qu’on pourrait en mettre 2 ensemble et encore les doubler ce qui a l’air de bien fonctionner
    Anne-Marie Corbet

  4. Anne-Marie CORBET dit :

    Pour l’intissé à mettre dans les masques penser au voile d’hivernage (propre bien sûr)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.